RSS

Ils voulaient des bras…

29 Mar

 

… et ils eurent des Hommes.

Cette phrase est de Max Frisch (écrivain de langue allemande de Zurich, 1911 – 1991)

Malgré les années passées, cette phrase évoque des débats très actuels pour les ressources humaines, à l’heure où l’on recherche à humaniser la gestion et le management.

Elle fait aussi écho dans d’autres sphères!

Les bras s’expriment.

Les bras s’ouvrent ou se ferment.

Les bras participent, les bras se retirent.

Le management des bras obéissants laisse donc place au management des bras commandés par des hommes.

Le commandement des bras armés se défile pour l’interconnexion des bras surfeurs…

Et on veut déjà des bras qui créent, qui s’impliquent, des bras qui s’élèvent et qui acclament.

Les bras ne veulent plus d’homme providentiel, car les bras ne veulent plus applaudir les discours.

Les bras voudraient plutôt saisir mais ils continuent de jeter au loin.

Les bras ne veulent plus savoir qui va les unir mais comment se lier les uns aux autres…

Ils voulaient des voix, et ils eurent des hommes… RDV en 2012.

(tableau : Danse, Matisse)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 mars 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :